Le manteau violet de Kamala Harris : un look symbolique

La nouvelle vice-présidente des Etats-Unis s’est présentée à la cérémonie d’investiture avec un ensemble violet composé d’une robe et d’un manteau. Une tenue qui va au-delà d’un simple vêtement mais qui se positionne plutôt comme un symbole.

Une tenue symbolique

Lors de l’investiture, Joe Biden a assuré que qu’il est possible de changer les Etats-Unis et la nomination d’une personne de couleur comme vice-présidente en est la preuve. L’intéressée a prêté son serment lors de l’évènement, la main sur la bible que tenait son époux.
A l’occasion de cette occasion spéciale, Kamala Harris portait une tenue symbolique associée à des escarpins « BB » signés Manolo Blahnik. La tenue en question était un manteau violet doté d’un badge David Yurman signé par le design afro-américain Christopher John Rogers. Ce dernier est une étoile montante de la mode américaine.
Opter pour cette tenue était une façon pour Kamala de transmettre un message puissant tout en mettant en avant les talents des designers issus de la diversité.

Signe d’autorité, de dignité et de féminisme

Jill Biden avait aussi arboré le violet la veille de son arrivée dans la ville de Washington. C’est aussi cette même couleur que portait Hillary Clinton lors de l’investiture. En réalité, le port du violet est une sorte de tradition chez les féministes et est adopté par celles-ci depuis les années 70. De plus, c’est aussi la couleur des suffragettes à partir du début du XIXe siècle.
Par ailleurs, le violet est le symbole de l’autorité et de la dignité. D’après le color designer Jean-Gabriel Causse, c’était la couleur de l’empereur japonais. D’ailleurs, à l’époque actuelle, il existe toujours de vieux japonais qui continuent d’arborer cette couleur. La couleur violette est la parfaite représentation d’une puissance mystique et d’une élite. Un choix tout à fait conforme à l’investiture symbolique de la nouvelle vice-présidente.